It’s A Good Time To Be A Teacher

Desk & ClassroomGrowing up, I observed teachers all around me and couldn’t help but notice that all their creativity and innovation eventually led back to the textbook. As students, everything boiled down to the notebook and how we reproduced their content in our exams. Creativity and innovation were regarded with suspicion and choices were very limited.

Fortunately for teachers, that has changed in the last two decades. Teachers today have so much choice vis-a-vis teaching methods. Contemporary teaching practices enable teachers to experiment and ensure that all the students learn and engage with the curriculum. Learning differences have been accepted and teachers are encouraged to break free of the textbook, challenge traditional classroom models and innovate.

Smartphone_EducationThe introduction of Internet in classrooms was the first step towards this positive change. A change that has been completed with the introduction of tablets and smart phones in classrooms. If used well, tablets and smart phones are so much more than simple gadgets. They are research tools that enable easy access to knowledge and also an efficient tool for collaboration.

The wide variety of applications available on the Web today have opened a vast arena of possibilities for teachers.  All we have to do is choose and implement wisely to ensure effective learning. Add to this the power of social media which provides a backchannel for timid students to reach out to teachers and classmates with their problems and provides an ideal platform for debates, leading to a more engaged class.

The biggest advantage that teachers have today though are not the tools or applications. It’s  the freedom of choice. The freedom to go beyond the textbook and flip the classroom, creating an ideal atmosphere for learning. The more a teacher innovates, the better the students learn reinforcing the teacher’s motivation and setting into motion a cycle of mutual growth and learning.

With all this a teacher need no longer rein in her creativity. As I said, it’s a good time to be a teacher.

The Perks of Being A Teacher

It’s not exactly the world’s best paying job (especially in India). It’s definitely not the easiest – you can’t ever be late, you can’t not know the answer to a question directed at you, you can’t really afford to be ill-tempered or impatient and you often regularly have to deal with people who can’t understand what you are saying.

But it has its perks, though not obvious to most. It’s also one of the most interesting jobs – you get to meet the most eclectic range of people and there is hardly a boring day in the life of a teacher. It’s also immensely rewarding – not just from the metaphysical point of view of seeing your students master the subject (in my case, language since I am a French teacher) and go places, but also from the material sense. 😉

On my monthly cleaning/organising spree, I find myself smiling every few minutes, with fond memories of various batches from 2006. From books and bags (one batch even threatened to buy me a strolley so I could carry all the books I wanted without damaging my back) to mugs and other memorabilia, every nook and corner of my house has something gifted to me by students…

Unpacking the mug gifted by the CapGemini group.
Unpacking the mug gifted by the CapGemini group.

The copy of Le Petit Prince (in English) gifted by my first group, followed by several other books and gift vouchers for bookstores.

The coffee mug gifted my very first corporate group, or the one with a beautiful scene from Kenya.

Bowl and flowers

The little knick-knacks for the house, from elegant serving bowls to the cute little smoking man from Uzbekistan.

The bags, scarves and even jewellery (I am quite pampered really) !

The films, which came in USB drives, CDs and DVDs – I rarely miss a film I want to see.

And then there are the more creative gifts – the hand embroidered towel, the paintings, the crochet bookmark or (most recently) the hearts, inspired by the concept of Russian Dolls – one for each letter of my name, with a corresponding adjective written inside.

The most creative gift I’ve ever received.

How can I forget the chocolates, cakes, flowers and the cards ? Teachers Day, Guru Purnima, my birthday or the end of a class. I have a box full or cards from students – Archie’s, Hallmark, or the hand-made variety – with the ubiquitous “thanks” of course, but also the cute, thoughtful and crazy messages. One of my favourite cards was gifted by a batch just before I left for France in 2009. A gigantic card in which they all wrote every silly thing uttered by them (and me) in the four months we spent together.

The craziest card I’ve ever received ! 🙂

Every gift, every card, every anecdote comes with so many fond memories that by the time I am done with my cleaning, I am smiling not just with the pleasure of a clean house, but also the memories.

The perks, as I said, are many.

P.S If you enjoyed reading this post, don’t miss the “The little joys (and laughs) of teaching.”

Journal d’une Étudiante Éternelle

Quelques souvenirs des formations auxquelles j'ai participé depuis 2006.
Quelques souvenirs des formations auxquelles j’ai participé depuis 2006.

J’adore les formations. Depuis mon premier stage (la formation initiale de deux semaines à l’Alliance Française de Bombay) en 2006, j’en ai assisté à au moins un (parfois plusieurs) chaque année. J’ai eu la chance d’assister aux stages animés par les experts dans les domaines différents : les activités théâtrales dans la classe de FLE, le FOS, la traduction, l’utilisation des médias sociaux pour l’enseignement du FLE, la création des activités interactives et les techniques de dynamiser les cours. N’oublions pas l’inoubliable stage d’été  2007 à IMEF, Montpellier et le plus récent Congrès Asie-Pacifique des Enseignants du FLE où j’ai profité de nombreux ateliers.

Les formations pour moi, sont une manière de continuer d’être étudiante, d’apprendre de nouvelles choses et de renouveler mes connaissances. Toujours enrichissante d’une manière ou l’autre, c’est rare que je refuse de participer à une formation !

L’Alliance Française de Bangalore a récemment organisé un stage de formation continue pour les enseignants de Bangalore, Mangalore et Mysore. Après beaucoup d’hésitations (j’ai dû annuler mes cours !), j’ai confirmé ma présence au stage animé par Danièle Paris, professeure de FLE et experte associée au CIEP …et j’en suis vraiment heureuse. 

Danièle Paris, pendant le stage.
Danièle Paris, pendant le stage.

Un des meilleurs stages de ma vie, ce stage, qui avait comme thématique la préparation des cours bien conçus et dynamiques, m’a donné énormément d’idées pour mes cours.

Pendant les trois jours, j’ai découvert avec mes collègues beaucoup d’activités et de techniques de rendre mes cours plus intéressants : des activités de mise en route et de mise en train,  des activités théâtrales et ludiques en classe de FLE, comment développer un esprit de groupe,  comment utiliser les documents authentiques tels que les brochures, les cartes et les objets quotidiens, comment exploiter des documents iconographiques, des chansons et des clips vidéos et comment organiser des séances de simulation.

Pendant la clôture de la formation animée par Danièle Paris. Photo prise par Laura Martinez (http://curry-cruiser.tumblr.com/)
Pendant la clôture de la formation. Photo prise par Laura Martinez.

Ces moments d’échanges avec Danièle et mes collègues vont rester avec moi toute ma vie – une ambiance sympathique à l’Alliance Française de Bangalore (qui nous a fait oublier la chaleur dehors), de jolies rencontres et surtout  de nouvelles connaissances. Marisa, une de mes collègues a bien résumé les sentiments de tout le monde pendant la clôture : « Elle nous a fait travailler, nous a fait rigoler, nous a fait réfléchir, nous a fait rêver. » 

J’ai hâte de réutiliser toutes ces nouvelles connaissances…et j’ai hâte de partir au prochain stage ! 😉

Vive les stages à l’Alliance Française! 

J’aime le français : bilan d’une expérience enrichissante au cours de FLE

Je viens de faire une expérience intéressante avec mes étudiants d’A1 pour tester leur compétence en expression orale. Suite à un atelier sur les notions de l’examen à livre- ouvert et de l’utilisation des portables pour faire filmer les productions orales, j’ai lancé une activité de compréhension et d’expression orale sur le réseau social de l’Alliance Française de Bangalore.

NivA1_Oct12_Fev13
Le groupe lors de la fête de Diwali 2012.

Nous avons d’abord travaillé la compréhension orale en classe, avec la vidéo «Allons en France 2006» et une activité de Learning Apps. Les étudiants ont ensuite travaillé en groupe pour préparer le scénario des court-métrages, la consigne étant de s’enregistrer avec un portable ou un appareil numérique pour expliquer pourquoi ils apprennent le français, ce qu’ils aiment de la langue et ce qu’ils trouvent difficiles.

Je leur ai montré la grille d’évaluation que j’ai utilisée pour qu’ils sachent les critères d’évaluation et travaillent sur leurs points faibles. Pour se préparer, ils ont écouté la vidéo plusieurs fois de chez eux. Puis, ils ont rédigé le scénario avec mon aide et travaillé la phonétique avant et après le cours. Ils ont tourné les films après une semaine de travail et voilà les productions :

Un travail enrichissant pour les apprenants ainsi que pour l’enseignant, ce projet m’a permis de sortir du cadre de l’évaluation traditionnelle qui fait peur aux apprenants. J’ai constaté un progrès impressionnant auprès des apprenants qui ne s’exprimaient pas en classe. L’envie d’impressionner les autres les a motivés à faire leur mieux.  En même temps, ils se sont amusés pendant le tournage. Bref, c’était un projet gratifiant et une expérience à répéter.

Premier essai du Tableau Blanc Interactif en classe du FLE

J’attendais l’installation le TBI depuis que je l’ai vu en France où je l’ai utilisé pendant le stage d’observation des cours. C’était une classe des débutants et le prof que j’assistais avait fait une activité de Thierry Perrot – un exercice d’association pour apprendre des parties du corps. Le TBI est enfin arrivé à l’Alliance Française de Bangalore en janvier, mais on n’a pas pu les utiliser jusqu’à la semaine dernière.

Ne voulant pas faire tout simplement le livre numérique et n’ayant pas encore trouvé un exercice interactif pour le B1, j’ai décidé de faire une activité intégrant le réseau social de l’Alliance Française de Bangalore.

Étant donné qu’on discutait les faits divers, j’ai décidé de faire une activité d’expression écrite ou il fallait rédiger les titres de presse. Après avoir discuté la nominalisation et la voix passive avec les documents proposés dans la méthode Écho 3,  j’ai sorti un jeu normalement destiné aux débutants pour les faire formuler des phrases.

La classe à été divisé en 3 groupes de 2 ou 3 personnes et chaque groupe a tiré au sort 10 mots à partir desquels ils ont dû formuler les tires de presse. Une fois qu’ils ont choisi les mots, ils avaient 20 minutes pour rédiger un maximum de titres possibles en utilisant les mots qu’ils avaient.

Pendant que les groupes travaillaient, j’ai commencé une nouvelle discussion sur le réseau en y mettant les consignes et les mots de chaque groupe. La discussion était projetée sur le TBI dans la classe.  Une fois que les apprenants ont fini, chaque groupe est venu au tableau et ils ont écrit leurs titres dans Smart Notebook, logiciel proposé par le TBI que nous avons. Nous avons fait une première correction de leur travail et ils ont saisi les versions corrigées sur le réseau de chez eux. Voici le résultat : Activité en groupe : Nominalisation

Comme premier essai, je suis contente, même si je ne l’ai pas utilisé de manière interactive. Dans cette activité, c’était plutôt un écran pour afficher les activités. Ce que j’aime de ce nouvel outil, c’est la possibilité de briser la monotonie et de pouvoir franchir les frontières de la classe en lançant une activité comme celle-ci.

Voici un Themeefy où je vais ajouter les ressources TBI que je trouve pendant mes recherches!

Using Themeefy to teach Foreign Languages

A few months ago, I wrote about a workshop I attended on the use of Social Media in teaching French as a Foreign Language. (Read the post here.) I walked away from the workshop with lots of ideas for class, especially with Themeefy. I have of course experimented with Themeefy in my own classes (you can see the result here). Today, much to my delight, almost accidentally, I stumbled upon a beautiful use of Themeefy by a group of students.

While I don’t have any details of the group, their level or the instructions given to the students, I would say they are students of level A1. The professeur seems to have asked the students to create Themeefy Mags to present a French city and the cultural activities possible over a weekend. (See the Mags embedded here.) All the magazines had the common elements of a map and websites pointing to various places to visit, such as the city museum, theatre etc.

Seeing the magazines made me realize that I had a wonderful use case sitting here right in front of me! One of the most important topics in the beginner’s level in any foreign language is suggesting an outing / proposing an itinerary for a weekend. Themeefy lends itself beautifully to this task. Teachers can ask the students to do the following :

  1. Select a city of their choice. It could be a city previously discussed in class, a city they have heard of or the teacher could suggest a list of cities to work with.
  2. Look up the city on Google and get a map of the city on which they have to later mark the tourist spots they present.
  3. Visit different sites to suggest popular tourist spots & cultural activities during a weekend trip.
  4. Suggest some hotels for a 1 night stay to suit different budgets.
  5. Compile all these sites in their Themeefy Mag entitled : A weekend in…

The exercise would make students visit different sites in the language being learnt, discover cultural aspects of the country (& language) and lead to an excellent repertoire of information that the students can later exchange. Since the Themeefy Mags can easily be embedded in Blogger, Tumblr and self-hosted WordPress blogs, the teacher can then present the student’s work on a class blog, serving as an excellent motivation for the students to work harder on their Mags.

For more information about Themeefy, you can visit this page.

#msFLE : Bilan n° 1

Ça fait un mois que je vous ai parlé de mon projet #msFLE – j’ai décidé d’utiliser les technologies Web 2.0 avec 2 groupes. J’ai commencé avec beaucoup d’enthousiasme, mais le manque de salle multimédia ainsi qu’une résistance de la part de certains élèves pour utiliser les technologies et faire plus de travail hors de la classe, m’ont fait repenser mes stratégies.  Donc finalement, j’ai décidé de diviser les outils entre les classes.

Avec un groupe (A2.P2), je concentre surtout sur Themeefy, et je leur ai demandé de faire leur exposé en utilisant Themeefy au lieu de PowerPoint. Un petit groupe de 13, ils présentent des sujets différents selon les thèmes traités dans les dossiers. On aura donc les présentations sur la Presse française, quelques associations et des personnalités célèbres. En attendant la première présentation, je leur ai montré comment ça fonctionne. Je pense aussi à leur faire écrire pour le blog de classe.

Avec le deuxième groupe, c’est plutôt le forum de l’Alliance Française de Bangalore que j’essaie d’alimenter. On a commencé avec une première activité d’acrostiches et je viens de lancer une nouvelle discussion sur un film récemment vu en classe. Pour les présentations, je leur ai demandé de faire des PowerPoint qu’ils doivent télécharger sur SlideShare pour que je puisse les partager sur les médias sociaux différents. Le premier exposé sur la fête de la gastronomie était un grand succès avec une belle présentation.

Le dossier qu’on traite maintenant a plusieurs options d’activités d’écriture donc je veux bien explorer les options de blog ainsi que Twitter pour quelques micro- activités d’écriture. J’espère bien d’avoir quelque chose de plus positive à rapporter dans le Bilan n° 2.